Tchad, berceau de l'humanité ?

Avec Australopithecus bahrelghazali (Abel) et Sahelanthropus tchadensis (Toumaï), deux fossiles d'hominidés, le Tchad est le berceau potentiel de l'humanité.

Le maxillaire d'Australopithecus bahrelghazali de KT 13

KT 13 Kasser GP

Mahamat Kasser présentant sur le  lieu de la découverte, KT 13, le maxillaire d'un Australopithecus bahrelghazali (photographie Alain Beauvilain).

Le 16 janvier 1996, Mahamat Kasser, ingénieur à la Direction des recherches géologiques et minières (DRGM), collecte sur le site de KT 13 un fragment de maxillaire gauche d'un australopithèque, catalogué KT13-96-H1. S'il n'a fait l'objet d'aucune publication son existence est signalée dès 1997 par la publication d'un article (Tchad : un nouveau site à Hominidés Pliocène. Comptes rendus des séances de l'Académie des Sciences,1997, vol. 324, pp. 341-345). Il est alors qualifié d'Australopithecus sp. indet.

Il est qualifié d'Australopithecus bahrelghazali en 2012 dans un article consacré au régime alimentaire de ces australopithèques (Isotopic evidence for an early shift to C4 resources by Pliocene hominins in Chad, Proceeding pf the National Academy of Science (PNAS), December 11, 2012, vol. 109, n° 50, 20369-20372 et dans le Supporting Information de l'article.

1996 02 35 KT 13 site site

1996 02 KT13 maxillaire 1 pour site Abel