Tchad, berceau de l'humanité ?

Avec Australopithecus bahrelghazali (Abel) et Sahelanthropus tchadensis (Toumaï), deux fossiles d'hominidés, le Tchad est un berceau potentiel de l'humanité.

Les sites fossilifères à l'est du Djourab (KT, KL et KB)

English site : Chad, Cradle of Humanity ?
voir aussi : les impacts de météorites au Borkou et dans l'Ennedi (Tchad)

Google Earth KT, KB, KL

Sites KT, KB, KL

Les sites fossilifères de KT, KB et KL

(d'après les cartes IGN au 1/200.000 ND 34 XIX (Nédéley), ND 34 XX (Lidey), NE 34 I (Koro Toro) et NE 34 II (Kossoma Trama).

KT, KB, KL geologie Schneider

legende

Les sites fossilifères de Koro Toro, Kollé et Kossom Bougoudi (KT, KL, KB).

Ces trois ensembles de sites fossilifères sont relativement proches les uns des autres. Ils ont livré des fossiles, notamment de mammifères, datés de 3 à 5 millions d’années. Entre ces zones, d’autres fossiles ont été trouvés, notamment des poissons, très abondants localement. Sur ces sites à l’écart de la ‘zone centrale’ quelques dents d’éléphants ont été mises au jour, très belles mais bien plus récentes, quelques milliers d’années pour certaines.

KT fr

Les sites de KT ont été découverts de janvier 1994 à juillet 2000 selon la progression suivante : KT1 à KT 11, janvier 1994 ; KT12 et KT 13, janvier 1995 ; KT14 à KT 35, janvier 1996 ; KT36 à KT38, novembre 1997 ; KT39, janvier 1998 ; KT40, juillet 2000 (KT30 n’existe pas). La zone de KT étant la première zone fossilifère découverte, les sites sont très dispersés en relation avec la nécessité de découvrir la région et son potentiel. 

La zone fossilifère centrale est en fait divisée en deux, toutes deux étant en contrebas d’un talus, en fait un ensemble de cordons dunaires limitant l’un des anciens méga-lacs Tchad. La zone ayant livré des australopithèques aux sites de KT12, KT13 et KT40 est située en contrebas d’un ensemble complexe de cordons sableux parallèles qui, dépassant les 340 mètres d’altitude, dominent la zone fossilifère d’une vingtaine de mètres. Ces trois sites sont dans la même situation topographique, au pied immédiat (ou presque immédiat pour KT13) du premier cordon sableux. Vers l’ouest, l’altitude diminue régulièrement vers des zones de diatomite ou de couverts sableux qui ne nous ont pas livrés de fossiles en dehors de ceux de poissons. Vers l’est, dans le cordon sableux et au-delà, des fossiles récents de mammifères (notamment des bovidés) ont été mis au jour.

KL fr

Les sites de Kollé (KL).

À l’exception des sites 1 et 18 qui sont distants de la zone fossilifère proprement dite et qui ont chacun livré un seul fossile d’un éléphant récent, les sites de Kollé sont situés sur un plateau nettement délimité. Les scènes satellitaires fournies par Google Earth indiquent que ces sites sont compris, du sud au nord, entre 320 mètres et 330 mètres, la majorité étant entre les altitudes 320 et 324 mètres. Ce plateau est nettement délimité puisque au sud et à l’ouest les altitudes sont plus basses d’une vingtaine de mètres, le passage du plateau à ces zones plus basses s’effectuant soit par un talus conséquent comme à l’ouest et au sud-ouest soit par une pente régulière mais prononcée. Au nord-ouest la morphologie du talus est celle d’un important cordon sableux. Du sud-est au nord, le plateau est limité par un ensemble de cordons sableux d’altitude 335-340 mètres portant au nord-est une couverture dunaire.

La première mission à parcourir les sites de Kollé est celle de Pierre Vincent, Alain et Najia Beauvilain en 1995 au retour de la découverte de l’impact de météorite de Gwéni-Fada. L’abondance des fossiles est notée et les coordonnées de certains futurs sites (KL3 et KL5) enregistrés. Les sites sont catalogués en janvier 1996 pour les sites de KL1 à KL15 ; KLX en janvier 1997 ; KL17, 18 et 20 en 1998; en 1999 pour KL 22 (KL5 et KL 19 sont identiques tout comme KL14 et KL15).

Certains sites sont à quelques mètres les uns des autres comme KL2, KL3 et KL10. En fait, sur ce plateau d’environ 900 hectares, la numérotation des sites est faite à partir de quelques fossiles spectaculaires, le plus souvent d’éléphants, afin de se situer dans l’espace.

KB fr

Les sites de Kossom Bougoudi (KB).

À l’exception de sites distants comme KB1, KB12, KB26, la zone fossilifère de KB proprement dite est située au nord et en contrebas d’un talus nettement marqué. L’altitude des sites est comprise entre 301 et 295 mètres avec une pente vers le nord. À l’est de la zone principale, les sites de KB27, KB30 et 31 sont dans la même situation topographique. Ils ont été découverts à partir de janvier 1996 pour KB1 à KB3 ; en 1997 pour les sites de KB4 à KB27 ; en 1998 pour les sites de KB28 à KB31 (KB5 et KB6 sont identiques et KB29 est inexistant).

compteur.js.php?url=jsNoiwZApSM%3D&df=xd